Tribune de septembre 2009

Une bonne rentrée, tu parles !

Pour une bonne rentrée, il ne suffit pas de quelques banderoles municipales et d’un peu de peinture pour rafraîchir la signalisation au sol…

Non, pour une bonne rentrée, il faut un peu plus que cela. Il faut un emploi, un logement, du pouvoir d’achat, une sécurité sociale de haut niveau, une école publique qui ne soit pas menacée au profit de l’école privée. Il ne faut pas de taxe carbone dont on sait bien qui va la payer, il ne faut pas du travail du dimanche, il faut des services publics renforcés et de qualité, il faut un cadre de vie de haute qualité. En bref, il faut de l’intérêt général plus que du privilège.

Les étampois souffrent de la politique de la droite, nationale et locale et rien n’indique que cela va changer en mieux. Au contraire.

Pour des Etats généraux !

La droite locale et son maire bétonnent à tout va mais au service de qui? Pas au service des plus fragiles qui ne trouvent pas à se loger avec trop peu de logements accessibles aux personnes handicapées, pas au service des personnes âgées qui ne le peuvent plus, ni au service des jeunes dont on connaît la difficulté pour prendre un premier logement. Il faut construire du logement social et intermédiaire, repenser l’urbanisme à Etampes et dans ses environs.

Etampes Solidaire et ses élus demandent la tenue d’états généraux du logement.

L’emploi demeure une priorité absolue et l’on ne peut pas laisser la situation se dégrader sans rien faire que de se lamenter ou de mettre en place une Maison de l’emploi, véritable coquille vide, faire valoir d’une politique d’effet d’annonce et empreinte de démagogie.

Etampes a besoin d’emplois qualifiés, durables, correctement rémunérés. Etampes a besoin de personnels dans les services publics alors qu’ils disparaissent petit à petit.

Etampes a besoin d’un service public de la poste alors que la droite s’apprête à la liquider.

Etampes Solidaire et ses élus demandent la tenue d’états généraux de l’emploi et du service public.

Nous constatons tous la difficulté grandissante qu’il y a pour circuler et stationner dans notre ville.

L’imprévision de cette gestion a conduit en 15 ans à la quasi asphyxie de certains quartiers. Cela ne peut plus durer. La place des piétons, des personnes à mobilité réduite, des poussettes… est restreinte, les cyclistes n’ont droit qu’à quelques espaces réservés. Aucune cohérence, aucune vision… Les transports publics doivent être renforcés et améliorés. Il faut repenser la place de la voiture, réexaminer dotation en véhicule des services de la ville.

Etampes Solidaire et ses élus demandent la tenue d’états généraux de la circulation des transports et du stationnement.

Au travail !

Vos élus Etampes Solidaire,

Didier Chareille, Jonas Malonga, Monique Huguet, François Jousset.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aide

WordPress theme: Kippis 1.15
Notre Newsletter pour suivre l'actualité municipale
Je Valide