Samedi 30 janvier, manifestation nationale pour l’Éducation à Paris

Le samedi 30 janvier aura lieu à Paris une manifestation nationale pour l’Éducation, à l’appel de la FSU, CGT Educ’action, du SNALC-CSEN et du SNCL-FAEN.
Cette mobilisation, qui fait suite à la journée de grève et de manifestation du 21 janvier dans la fonction publique, sera porteuse de nombreuses revendications. Dans son appel, la FSU, principale fédération de l’Éducation nationale, se prononce :

    * “Contre le non remplacement d’un fonctionnaire sur deux partant en retraite et la suppression systématique de dizaines de milliers de postes, contre la RGPP et ses conséquences sur les services et les missions
* Pour la création de postes répondant aux besoins du service public et assurant l’amélioration des conditions de travail et d’étude
* Pour l’abandon de l’actuelle réforme de la formation des maîtres, de ses textes d’application concernant la formation et la négociation d’une tout autre réforme
* Pour le retrait de la réforme des lycées professionnels, des projets actuels de réforme des lycées et de la gouvernance des établissements du second degré et la reprise des discussions sur d’autres bases
* Pour l’arrêt de la déstructuration du service public d’Enseignement Supérieur et de Recherche (universités, CNRS et autres organismes, …)
* Pour une véritable politique de l’éducation prioritaire qui assure partout le droit à une éducation de qualité et à la réussite
* Pour l’abandon de la suppression des cartes scolaire et universitaires
* Pour la revalorisation de l’ensemble des métiers du secteur, la requalification des emplois, la défense des statuts, la résorption de la précarité
* Contre les logiques d’individualisation de la gestion des carrières, de mise en concurrence des individus et des services.”

Outre des enseignants, cette manifestation devrait aussi mobiliser des parents d’élèves et des lycéens.

L’Ecole, du primaire au supérieur, est l’objet, sous la présidence de Nicolas Sarkozy, d’une offensive libérale et antilaïque sans précédent. Protéger notre système scolaire républicain, lieu de formation des futurs citoyens, est un enjeu majeur, face aux contre-réformes visant à le livrer aux appétits privés. Comme citoyens, nous voulons résister au rouleau compresseur de la droite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aide

WordPress theme: Kippis 1.15
Notre Newsletter pour suivre l'actualité municipale
Je Valide