Petit ! Notre tribune d’avril 2010 censurée !

Petit, c’est vraiment petit !

Notre tribune des élus à paraître demain dans ‘Etampes info’ vient d’être purement et simplement censurée par le directeur de la publication, également directeur de la communication de la Ville.

Motif invoqué: la première partie du texte ne traiterait pas d’affaires locales.

Motif réel : la droite et son maire ne veulent pas que l’on parle des résultats électoraux locaux et de leurs attaques incessantes lancées contre le Conseil régional.

Cette censure politique est inacceptable et non permise par le Réglement intérieur du Conseil municipal.

Nos élus vont saisir le Tribunal administratif afin d’être rétablis dans leurs droits.

Politiquement, cette situation en dit long sur les méthodes d’une majorité installée depuis quinze trop longues années.

Nous publions ci-dessous, le texte intégral :

LA DROITE : UNE CLAQUE AU PREMIER TOUR, UNE RACLEE AU SECOND TOUR !

France, Région Ile-de-France, Etampes… Quelle leçon donnée à la droite. Le Rassemblement de la Gauche, des Ecologistes et Républicains remercie les étampoises et étampois qui ont fait confiance à la gauche dès le premier tour. Avec 56,45 % au second tour, les électeurs de notre ville ont adressé un cinglant revers à la politique gouvernementale soutenue par le maire UMP d’Etampes.Par ce vote, ils ont rappelé à F. Marlin qui attaquait systématiquement le Conseil régional de gauche et a fait campagne avec la ministre N. Kosciusko-Morizet, que la responsabilité de la situation d’urgence sociale et d’urgence économique de notre région est d’abord due au désengagement budgétaire de l’Etat et à la politique catastrophique pour l’emploi conduite par la majorité UMP dont il fait partie.

Les élus sont désormais au travail, au service de tous les habitants de notre Région.

ORIENTATIONS BUDGETAIRES 2010, DE LA COMMUNICATION AVANT TOUT !

Il y avait foule pour assister à un débat qui devait permettre à tous les étampois de savoir comment leurs impôts allaient être dépensés, mais qui devait également leur permettre de connaître les propositions des différentes listes siégeant et notamment celle de l’opposition de gauche ‘ Etampes Solidaire ‘ Cependant, F. Marlin n’a de nouveau pas accédé à notre demande, qui consistait à déplacer ce Conseil municipal et le prochain consacré au budget dans une salle permettant d’accueillir davantage de personnes et ce, dans de meilleures conditions, notamment les personnes à mobilité réduite, alors même que le règlement intérieur du Conseil le permet !

Et pourtant, les étampois qui avaient fait le déplacement se sont trouvés relégués dans l’antichambre de la salle du Conseil, à tendre l’oreille pour tenter de décrypter ce qui se disait juste à côté. Sans parler des projections réservées aux élus et à ceux qui ont eu la chance ou la présence d’esprit d’arriver assez tôt pour avoir une place (environ 10 places et un radiateur en fonte faisant office de banc improvisé…). Débat également confisqué par le maire empêchant régulièrement l’opposition d’exposer ses propositions en monopolisant la parole durant de très longues minutes, et en interrompant à maintes reprises les élus de notre liste.

Une fois de plus, ce que le maire appelle «orientations budgétaires » n’est qu’un catalogue sur papier glacé qui ressasse des annonces qui, pour partie, remontent à 3 ans et plus, comme le Cosec Poirier ou la maison de la petite enfance, etc. De la continuité, certes, mais on ne pouvait s’attendre à moins pour que ces projets aboutissent enfin… Pas de souffle, pas d’ambition pour notre ville, si ce n’est quelques points extirpés sans vergogne de notre projet pour compenser le vide abyssal d’une gestion politicienne. Et il ne suffit pas de quelques «mesurettes» pour défendre le service public, le renforcer et répondre ainsi aux besoins des habitants.Ces orientations ne sont qu’un plan de communication dont les ficelles sont plus que grossièresEt que dire de cette municipalité de droite qui parle de «bouclier social» local quand elle défend le «bouclier fiscal» de Sarkozy ?

Etampes Solidaire propose des mesures pour un changement radical à mettre en œuvre sans délai et notamment :

–       Imposer dans tous les programmes de construction, un quota de 20 % de logements   sociaux afin de freiner la spéculation foncière et répondre au manque cruel de logements pour les jeunes.

–       Passage à la gestion de l’eau en régie publique dès 2010.

–       Gratuité du stationnement et lancement d’états généraux de la circulation et du stationnement.

–       Mise en œuvre d’une véritable politique de développement durable en commençant par la réalisation d’un ‘bilan carbone’ des activités municipales, débouchant sur un plan d’action pluriannuel.

–       Redéploiement du budget consacré à la vidéosurveillance au profit d’emplois renforçant le lien social.

–       Création d’une ‘pépinière d’entreprises’ favorisant le développement économique et l’emploi.

Répondre aux besoins des habitants, renforcer la démocratie locale par une véritable participation des étampois, faire face aux défis du présent et assurer l’avenir, voilà ce qui guidera notre participation au débat budgétaire.

 

Vos élus Étampes Solidaire, Didier Chareille, Jonas Malonga, Monique Huguet, François Jousset

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aide

WordPress theme: Kippis 1.15
Notre Newsletter pour suivre l'actualité municipale
Je Valide