Tribune de Mai 2010

Les Etampois ne veulent pas payer la facture d’une gestion hasardeuse !

 Chacun peut en juger aisément, Etampes Info est à n’en pas douter “l’organe officiel” destiné à répandre la bonne parole du maire de la ville, excluant d’emblée toute voix discordante de ses colonnes. Etampes Solidaire en a ainsi été victime lors de la dernière tribune dite “libre” en se voyant appliquée une censure toute aussi choquante qu’injustifiée. Cette pratique que l’on croyait d’un autre temps n’est donc pas passée de mode pour tout le monde.

Pendant ce temps, la publication municipale nous abreuvait du 0% d’augmentation des taux communaux, laissant entendre que nous vivions dans un monde merveilleux, loin de la crise financière et de ses effets. C’est désormais une évidence : les impôts locaux sur Etampes accuseront une hausse de l’ordre de 120 € par foyer fiscal.

Avec la réforme fiscale concoctée par le groupe parlementaire de M Marlin, supprimant la taxe professionnelle, ce sont en effet les ménages qui vont devoir supporter seuls la fiscalité intercommunale.

Derrière les effets d’annonce du maire d’Etampes, derrière ses gesticulations, derrière ses attaques incessantes contre le département ou la région, c’est donc bien une augmentation insupportable des impôts locaux qui se profile pour les Etampois.
Etampes Solidaire, rassemblement de la gauche, des écologistes et républicains ne peut cautionner un accroissement de la fiscalité locale qui est déjà la plus élevée du département avec un taux de 20,25 % (contre 16% en moyenne). Lors du dernier conseil municipal nous avons demandé que les taux communaux d’Etampes (passés entre 2008 et 2009, de 18,75% à 20,25% pour la taxe d’habitation et de 25,08% à 27,08% pour la taxe foncière) reviennent à ceux de 2008.Les contribuables ne veulent pas être les vaches à lait de la politique du maire UMP.

Nous refusons de voir s’aggraver la situation financière des ménages étampois, de ceux qui vivent au quotidien la précarité du travail ou encore de ceux qui viennent d’emménager en investissant pour 25 ou 30 ans dans une maison aux Hauts Vallons.
S’il faut de nouvelles recettes à la communauté de communes pour faire face aux charges des compétences qui lui ont été transférées, alors, la ville d’Etampes doit l’assumer en baissant ses propres taux.

La majorité municipale aura beau se réfugier derrière les prétendus “désengagements” du département et de la région, ni lesgros titres dans Etampes info, ni les attaques indignes contre les élus de l’opposition ne masqueront longtemps les errements de sa gestion. Nous demandons que la chambre régionale des comptes effectue sans tarder un bilan de la situation financière de la ville d’Etampes.

Vos élus Étampes Solidaire:

Didier Chareille, Jonas Malonga, Monique Huguet, François Jousset

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aide

WordPress theme: Kippis 1.15
Notre Newsletter pour suivre l'actualité municipale
Je Valide