Petits esprits étroits et politique en carton pâte…

Il y a au sein de cette majorité municipale, quelques petits esprits étroits, bouffis d’orgueil et incapables de sortir de leur logique sécuritaire.

Un bon exemple de celle-ci existe désormais en centre ville, dans l’espace immobilier créé par les promoteurs sur le site de l’ancien hôpital, avec l’accord de la majorité UMP.

Il faut en convenir, certains bâtiments sont de belle facture, même si la perspective a été détruite et que l’ensemble est complètement écrasant quand on accède au site par la place du Port.

Les mètres carrés c’est du fric !

Entrer dans l’allée en venant de la N191 coupe le souffle. Non pas en raison d’un bâti extraordinaire, ni d’un subtil dosage entre pierre et végétation. Non, ce qui coupe le souffle, c’est l’incroyable accumulation de grilles et grillages, superposition de visions quasi carcérales qui ôte toute humanité à l’ensemble. Cette conception de la ville colle à la vision « marlino-sarkozienne » d’une cité sans cesse menacée, sur ses gardes et toujours plus vidéosurveillée, toujours plus clivante entre ceux qui possèdent et ceux qui n’ont rien ! Ces élus grillagent déjà la ville à tout va, pourquoi s’arrêter ?

 

 PICT0110.JPG

PICT0111

PICT0113.JPG

Si l’on s’enfonce un peu plus dans l’allée centrale, on débouche sur un large mail puis on peut continuer à marcher vers l’ancienne chapelle. Les travaux ne sont toujours pas terminés et le maire n’a rien trouvé de mieux que d’installer un décor de carton pâte pour camoufler l’incapacité de sa majorité à mener un projet à terme dans des délais raisonnables.

 

PICT0109.JPG

 

Cachez cette incurie que je ne saurais voir et placez-la bien évidemment sous caméras de vidéosurveillance.PICT0035-copie-1.JPG

 

C’est ça, c’est un concentré de l’action de F. Marlin : un décor de cinéma pour cacher le vide d’une politique au fil de l’eau, sans vision d’ensemble, sans préparation de l’avenir.

 

Faire illusion, en lieu et place d’une politique courageuse et créatrice de lien social.

 

Cette affaire aurait coûté 236 000 €… Beau décor pour ce prix là !

 

C’est indécent. Indécent et inacceptable.

Ce dimanche midi, en redescendant à pieds vers la place du Port on pouvait assister à une scène bien réelle celle là, à l’écart du cinéma du maire.

Plusieurs habitants fouillant la poubelle du magasin alimentaire situé à quelques mètres pour y trouver de la nourriture !

PICT0038.JPG

Etampes c’est aussi ça. Une ville où la droite génère l’injustice sociale, une ville qui exclut.

Combien de repas peut-on préparer avec 236 000 € ?

Nous poserons la question aux Restos du Coeur.

Les petits marquis de l’UMP locale détourneront la tête et s’offusqueront comme d’habitude.

Mais sur quelle planète vivent-ils ?

Qu’ils s’en aillent et que l’intérêt général retrouve sa place, toute sa place !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aide

WordPress theme: Kippis 1.15
Notre Newsletter pour suivre l'actualité municipale
Je Valide