Tribune de novembre 2010

MARCHÉ CENTRE-VILLE : UNE ÉVOLUTION SOUS HAUTE SURVEILLANCE.

Après l’émoi suscité par la réduction des horaires du marché, le succès certain de la pétition portée par les élus d’Étampes Solidaire, nos multiples interventions et questions lors des derniers Conseils municipaux, la réflexion de la majorité municipale  serait-elle ouverte à un retour du marché en centre ville sur toute la journée ?

Ce serait presque parfait si la démocratie locale, sorte de « tarte à la crème » de la vie communale étampoise, voulait bien enfin passer de la théorie à la pratique. Nous devons au contraire constater que les réunions de commerçants sédentaires puis des commerçants du marché, restent fermées aux élus de l’opposition, au besoin par le chantage. Comment dans ces conditions, espérer un débat démocratique et transparent ?

Pour les élus d’Étampes Solidaire, Rassemblement de la Gauche, des Écologistes et Républicains, rien de durable ne peut réellement se construire sur des manœuvres tristement politiciennes, dictées par des choix partisans et idéologiques. Les Étampois(es) ne veulent plus que les décisions se prennent en petit comité. Concernés au premier chef, cela implique qu’ils soient pleinement associés à la réflexion. Et c’est bien en travaillant ensemble, habitants et commerçants, que nous pourrons faire émerger une solution capable de satisfaire les uns et les autres, dans le respect et la responsabilité. A quand une réunion ouverte à tous sur ce sujet ?

QUAND LA FIBRE ECOLOGIQUE CRAQUE

Présenter au Conseil municipal une modification du zonage des Espaces Naturels Sensibles devrait être pour tous les Conseillers, l’occasion de démontrer leur attachement à la préservation des espaces naturels dont nous avons la chance à Étampes d’être entourés. Ce devrait être aussi, l’opportunité d’afficher des ambitions pour les générations futures, car l’écologie n’est pas la seule vision du temps présent mais porte également en elle une grande responsabilité pour l’avenir.

La délibération portant sur les espaces naturels sensibles avait donc toutes les chances de remporter notre assentiment si elle n’avait pas, à l’exception de l’espace Natura 2000, marqué l’abandon de ces ambitions. En proposant de supprimer la protection d’une partie des bois situés en lisière (entre le parc Sudessor et le centre Leclerc) qui, par extension, risquerait d’aboutir à la disparition de l’ensemble boisé de ce périmètre, la majorité municipale renonce à ses objectifs de développement durable. Qu’elle préfère sacrifier la protection de l’environnement au profit de l’essor économique est un choix. Nous ne pouvions voter un point qui tourne le dos à l’enrichissement des espaces naturels sensibles et se contente de faire une opération nulle par un échange de parcelles où la préservation de l’environnement serait mise en péril.

 

Vos élus Étampes Solidaire.

Didier Chareille, Jonas Malonga, Monique Huguet, François Jousset

Blog : http://etampes-solidaire.over-blog.com– contact : etampesolidaire@free.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aide

WordPress theme: Kippis 1.15
Notre Newsletter pour suivre l'actualité municipale
Je Valide