MOINS DE BLING-BLING, PLUS DE SOLIDARITE… (tribune du mois de janvier 2011)

Vous avez peut-être entendu ces derniers jours, l’appel de Stéphane Hessel, ambassadeur de France, Résistant et écrivain, appelant de ses vœux tous les citoyens à résister.

Cette résistance est depuis fort longtemps le quotidien de bien des gens, amis, voisins, qui luttent contre toutes formes d’inégalités qui nous touchent.

C’est le combat des bénévoles dans les associations caritatives de notre ville qui doivent contrer une précarisation galopante, donner à manger, de quoi se vêtir ou quelques jouets à noël… offrant ainsi un peu de dignité à ceux qui souffrent de la politique de récession si brutale de la droite.

C’est le combat des citoyens  qui se sont rassemblés à plusieurs reprises devant la mairie pour demander le retrait du projet de loi sur les retraites que le député maire UMP a pourtant voté.

C’est le combat de ceux, de toutes origines et de tous bords, qui se rassemblent depuis maintenant 33 mois « square des droits de l’Homme » pour que le silence ne retombe pas sur le sort des travailleurs sans papiers.

C’est enfin, le travail au quotidien des agents municipaux que nous remercions pour la qualité du service qu’ils offrent aux habitants. Oui, la solidarité est une chose difficile à faire vivre. Elle est le combat permanent de tous les républicains.

Pour les élus d’ « Etampes-Solidaire, rassemblement de la gauche, des écologistes et Républicains », c’est aussi le poids des décisions que nous prenons au risque parfois de ne pas être compris de tous.

Ainsi, en portant la pétition pour le retour du marché centre ville l’après midi, nous avons sorti cette question du secret du cabinet du maire pour la mettre aux mains des Etampois, et en nous « invitant » au débat des commerçants du marché, nous ne voulions pas empêcher son déroulement mais montrer l’absence de concertationpour des décisions qui nous concernent tous.

En nous invitant au conseil du quartier St Gilles, nous ne voulions pas l’entraver, maismontrer l’absence de démocratie locale et de transparence, avec des décisions soustraites au regard des citoyens.

En approuvant la construction du groupe scolaire aux hauts vallons, mais en votant contre un financement entièrement porté par les contribuables, nous avons essuyé les pires critiques. Pourtant, la recherche de subvention à laquelle nous avons contraint la majorité municipale a permis d’alléger considérablement l’ardoise. Qui s’en plaindra ?

Etre solidaire, c’est prendre ses responsabilités. C’est ce que nous nous sommes employés à faire tout au long de l’année 2010 et c’est ce que nous continuerons à faire avec vous.

Nous vous souhaitons pour 2011 le bonheur, la paix et la sécurité, la vraie ! Celle du travail et de la justice sociale et par dessus tout, nous vous souhaitons d’être des citoyens Etampois à part entière.

Vos élus Étampes Solidaire. Didier Chareille, Jonas Malonga, Monique Huguet, François Jousset

 Blog: http://etampes-solidaire.over-blog.com – contact: etampesolidaire@free

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aide

WordPress theme: Kippis 1.15
Notre Newsletter pour suivre l'actualité municipale
Je Valide