Quand Franck Marlin taxe les écolos…

Depuis le début du salon de l’agriculture, de nombreuses publications, reportages nous alertent sur la pollution de notre environnement causée par la société productiviste. Notre consommation de ressources naturelles n’est plus soutenable pour la planète : c’est maintenant une évidence pour nous tous. Notre environnement est de plus en plus pollué par les pesticides, nitrates et émission de gaz à effet de serre. A Etampes, le niveau de contamination de l‘eau par les nitrates atteint déjà 55% de la concentration maximum admissible. La société du « prêt à jeter » remplit nos poubelles en polluant pour des milliers d’années notre air, notre sol et notre eau. Les signes alarmistes sont nombreux, notre municipalité doit être le principal moteur de notre volonté collective d’un environnement exempt de toutes pollutions.

Les Etampois vont une nouvelle fois regarder le train passer. La taxe Marlin nouvelle est arrivée brisant l’élan solidaire de préservation de l’environnement. Lors du prochain conseil municipal, la majorité va voter le règlement intérieur du service de l’eau à Etampes. Celui-ci aura pour effet de placer sous la coupe de la SEE nos amis écologistes ayant en projet d’investir dans une cuve de récupération d’eau de pluie raccordée à leur installation intérieure. Il faut certainement contrôler la conformité de l’installation du particulier pour éviter une « contamination » du réseau public par de l’eau de pluie, mais pas à n’importe quel prix !

Après lecture des documents portés à notre connaissancela SEE devra contrôler 9 points réglementaires de l’installation intérieure du particulier. Le problème réside dans le tarif de la prestation (consultable en Mairie) : 170€. A titre de comparaison, un contrôle technique automobile comporte 116 points de contrôles pour un tarif moyen de 60€. C’est tout simplement scandaleux ! Cette municipalité, chantre de la mise en concurrence du public par le privé, va simplement attribuer un monopole sur le contrôle des installations!

 

L’écologie n’est pas un simple argument marketing et nous devons tout faire pour ne pas créer de frein dans la mise en place de solutions vertueuses pour l’environnement. La marchandisation de l’eau semble au cœur des priorités de la majorité municipale. Pour preuve, elle décide de mettre tout en œuvre afin de limiter l’accès à une eau gratuite et renouvelable. Nous demandons à la majorité municipale de minimiser l’impact financier pour les étampois désirant participer à la préservation de notre ressource en eau !

Mais au delà du pouvoir d’achat, le nouveau contrat avec la SEE ne porte aucune ambition  de réduction des risques sanitaires. Nous militons pour la suppression du traitement au chlore, controversé pour des effets négatifs possibles sur la santé. L’analyse du bénéfice/risque est imposé à la population sans débat ni consultation, pourtant la majorité municipale ne peut certainement pas garantir innocuité de la chloration de l’eau sur la santé. Ce que nous retenons, c’est la possibilité de supprimer ce risque comme l’a fait la ville de Grenoble (100 000 habitants). Ce qui est possible à Grenoble devrait l’être à Etampes!

L’orientation impulsée par la majorité municipale se tourne décidément vers les dividendes en oubliant l’amélioration de la santé et de la qualité de vie des Etampois.

Changeons de cap !

La liste des contrôles sur legifrance.gouv.fr pour les cuves de récupération d’eau de pluie.

 

Travaux de l’Institut de Veille Sanitaire sur les effets de la chloration de l’eau sur l’Homme.

 

Les dernières analyses d’eau pour la ville d’Etampes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aide

WordPress theme: Kippis 1.15
Notre Newsletter pour suivre l'actualité municipale
Je Valide