La grande fatigue

LA GRANDE FATIGUE

 Loin d’être une simple gestion de « bon père de famille » comme le revendique la majorité municipale, le Débat d’Orientation Budgétaire est un moment éminemment politique (au sens noble du terme) permettant à l’équipe en place de donner sa vision de la vie de la cité pour l’année à venir et même au-delà.

Or, ce n’est pas le débat auquel nous avons pu participer lors du dernier Conseil municipal. La présentation des orientations budgétaires 2011 pour Étampes nous a confirmé une chose : l’absence d’ambition de l’équipe dirigeante en place pour notre ville.

Cette présentation minimaliste n’a fait qu’exploiter d’anciens projets et ne témoigne d’aucune perspective nouvelle et innovante pour les étampois.

Bien sûr, nous savons tous combien Étampes est marquée par son passé historique, mais nous étions alors loin d’imaginer à quel point trouver une idée neuve dans les orientations budgétaires qui nous ont été présentées, relèverait de la recherche archéologique.

Pire, sans en avoir l’air, ce débat nous annonce un budget qui sera dans la généralisation de rigueur et d’austérité voulue par le gouvernement soutenu par M. Marlin à l’Assemblée nationale. 2011 sera l’année où les méfaits de la réforme des collectivités se feront pleinement sentir. Car avec cette réforme, c’est bien la capacité et l’autonomie des communes, départements et régions à mettre en œuvre des politiques publiques au service des habitants qui sont visées.

Pour Étampes-Solidaire, rassemblement de la gauche, des écologistes et des républicains, la politique doit être axée sur la lutte contre toutes les inégalités et discriminations, tournée vers les besoins des populations, répondant au mieux à leurs aspirations, et favorisant l’épanouissement de chacun.

Le service public local est fortement sollicité : petite enfance, éducation et périscolaire, maintien à domicile des personnes âgées, pratiques culturelles et sportives, cadre de vie de proximité, accompagnement social, accès aux soins, au logement, à l’emploi etc.

Or, il se trouve en difficulté pour y répondre, faute de moyens supplémentaires à y consacrer. Et ce n’est sûrement pas, lorsque M. Marlin endosse son costume de chevalier blanc de la défense des services publics, comme nous l’avons vu autrefois devant les Prud’hommes ou plus récemment encore à l’hôpital d’Étampes, qu’il nous fera croire qu’il se désolidarise de ses « camarades » de l’UMP.

Etampes-Info peut bien afficher des gros « 0% » d’augmentation des taux, 0% ET DES SERVICES EN MOINS AVEC DES IMPOTS EN PLUS DE LA CCESE, ÇA RESTE BIEN UNE AUGMENTATION POUR LES ÉTAMPOIS.

Les habitants d’Etampes ne se laisseront pas duper une fois encore par un tel bla bla !

Mais de toute évidence cette conception de l’action publique, la majorité municipale ne la partage pas, préférant faire de « l’anti-opposition » son seul argument !

Face à un tel vide et à une équipe sans conviction, usée par le temps, par la pratique du paraitre, par le manque d’imagination pour la ville, usée enfin par l’absence répétée du maire, nous avons proposé des orientations établies avec un esprit de responsabilité sur l’usage des deniers publics et la préservation des grands équilibres financiers. Mais aussi avec la ferme détermination de consolider la place du service public local, de traduire  en actes nos valeurs de gauche et notre conception de faire d’Étampes une ville dynamique, humaine, solidaire, où chaque habitant a sa place et la parole.

ÊTRE OU PARAÎTRE, TELLE EST LA QUESTION

 

En lutte depuis plus de deux mois contre les licenciements abusifs et les harcèlements dont ils déclarent être victimes, les salariés de l’ESAT Paul Besson qui accueille 82 adultes handicapés, se sont exprimés lors du dernier Conseil municipal. Après les avoir assurés de son écoute et son soutien individuel, M. Colombani fait volte-face en refusant de soumettre notre motion au vote. Alors même que la majorité rappelait la nécessité de donner priorité aux actions concrètes sur de grandes déclarations sans effet, elle faisait quelques instants plus tard,  exactement le contraire.

Ces méthodes autoritaires inacceptables envers les élus de l’opposition  sont méprisantes pour l’ensemble des étampois et les salariés venus demander un soutien légitime.

 

Vos élus Étampes Solidaire.

Didier Chareille, Jonas Malonga, Monique Huguet, François Jousset

Blog: http://etampes-solidaire.over-blog.com– contact: etampesolidaire@free.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aide

WordPress theme: Kippis 1.15
Notre Newsletter pour suivre l'actualité municipale
Je Valide