Etampes, les élus de la majorité et la marchandisation de l’eau….

Nous l’avons dénoncé dans notre tribune du mois de Mai, les Etampois font partie des citoyens les plus endettés de France*. Fort de ce constat, la majorité du conseil municipal enfonce encore un peu plus les Etampois.  Cette logique ou plutôt ce dogme de ne rien contrôler, de ne rien vouloir gérer, de ne pas vouloir prendre ses responsabilités, soumet les étampois à la logique de rentabilité financière des entreprises privées. Nous apprenons par l’intermédiaire d’Etampes Info que cette logique continue et ne fait que commencer dans un contrat d’un montant de 4,8M€.

 

La Société des Eaux de l’Essonne finance-t-elle les travaux du Chesnay ?

 

A vouloir vulgariser l’information, l’article comporte de nombreuses omissions conduisant à une désinformation générale des Etampois. Le coût du remplacement/renouvellement des conduites d’eau est déjà intégré dans nos factures d’eau. Du point de vue de la SEE, nous pouvons certainement dire que la SEE paye les travaux car elle réalise la transaction bancaire. Mais du point de vue des Etampois, il est clair que c’est nous qui finançons  par un prélèvement inclus dans le prix du m3d’eau.

Payons-nous le prix juste pour ces travaux ?

Dans un article de « l’UFC QUE CHOISIR? », l’association de consommateurs estime que le coût de remplacement en zone rural est de 80€/ml. Une simple multiplication par la distance communiquée par la municipalité pour ce chantier et nous obtenons un coût théorique de 250 000€. Etampes Info annonce un coût facturé par la SEE de 350000€. Pour savoir où va la différence, vous pouvez le demander à la Lyonnaise des Eaux

 

Quel sera le coût moyen du remplacement du réseau sur la durée du contrat ?

 

D’après le dernier contrat signé entre la majorité municipale et la SEE, cette dernière s’est engagée à remplacer 12,5 kms de canalisation. Un rapide calcul permet de conclure que le coût moyen de remplacement du réseau s’établit à 384€/ml sur la ville d’Etampes. Comparativement, l’étude de l’association de consommateur fait apparaitre un coût au mètre linéaire bien plus faible (-134€/ml) pour des villes comme Paris ou Lyon (qui pourtant représente un tarif maximum). Le principe étant basé sur une proportionnalité du prix d’un mètre linéaire de canalisation en fonction de la densité démographique.

 

Quel va être le coût de revient des programmes de renouvellement à venir ?

En partant du principe qu’il reste à la SEE 9,5 kms de canalisations (suite aux travaux du Chesnay)  à renouveler sur Etampes avec 4 450 000€. Le coût au mètre linéaire passe à 468 €/ml. Sans commentaire !!!

La Régie publique c’est un tarif social, écologique et sans marge excessive !!!

* Endettement x 2 par rapport à la moyenne des villes comparables.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aide

WordPress theme: Kippis 1.15
Notre Newsletter pour suivre l'actualité municipale
Je Valide