Franck Marlin perd son sang-froid et le sens de l’intérêt général !

La démocratie est un combat de tous les instants et encore plus à Etampes. Les élus présents sur la liste Etampes Solidaire le soulignaient déjà en 2008, en parlant d’une chape de plomb sur la démocratie à Etampes. Certains élus pensent que la démocratie s’arrête au moment de la promulgation du résultat d’un scrutin. Nous militons toute l’année pour que ce moment démocratique ne soit pas seulement lié à l’échéance électorale. C’est fort de cette conviction qui nous anime que nous prenons part à chaque mouvement, collectif citoyen, permettant de défendre l’intérêt général. Etampes ne reste donc pas à l’écart de cette pratique de mouvement populaire avec des citoyens qui s’engagent avec la population pour être encore plus forts face à une classe politique locale qui cumule les mandats et s’accapare tous les pouvoirs.

 

Pour redonner toute sa grandeur au mot démocratie, un citoyen étampois a proposé lors de l’assemblée générale du personnel de l’Hôpital d’Etampes de mobiliser toute la population autour de notre hôpital. Le principe de délégation de nos luttes sur Etampes nous ayant déjà fait perdre le tribunal des Prud’hommes, le guichet SNCF, la Banque de France, EDF… Face à notre territoire qui se vide et ce constat d’échec de la droite, pour défendre et conserver nos services publics, nous adhérons à sa proposition : il faut initier une démarche collective, démocratique et citoyenne en utilisant le journal municipal étampois comme possible vecteur de mobilisation. 

La réponse du député maire fut brève : « pov’con !  C’est un Bobo du quartier de Guinette ! »


Les habitants des Hauts Vallons vont apprécier…

 

Sans argument pour remettre en cause cette démarche d’implication citoyenne, la seule porte de sortie, pour un député à bout de souffle, serait l’insulte publique ? Insulter un citoyen étampois engagé n’est pas admissible et exige rapidement des excuses publiques. Mais où est passé l’intérêt général des Etampois dans cette affaire ? Un député plus prompt à parcourir les medias pour défendre une société privée d’avertisseurs radar plutôt que l’hôpital d’Etampes-Dourdan ?

 

Voici ce qu’il a déclaré récemment dans les medias à propos des avertisseurs radars:« Je peux vous assurer que les parlementaires sont en colère eux aussi ! Nous allons faire fonctionner la démocratie partout, y compris dans les rues ». C’est bien le même type d’action qu’il vient de refuser pour l’hôpital d’Etampes !

 

Ce député maire aurait-il plus d’intérêt dans cette société privée  que dans l’hôpital d’Etampes ? La mobilisation ne se décrète pas mais elle s’organise en informant la population de la situation de notre hôpital  ! Des paroles aux actes, c’est un pas quiln’est pas prêt à franchir ! Commençons sans lui !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aide

WordPress theme: Kippis 1.15
Notre Newsletter pour suivre l'actualité municipale
Je Valide