Motion présentée au Conseil municipal du 7 mars 2012

Les aides spécialisées dans les écoles  existent depuis 1970 avec la mise en place des GAPP puis des RASED (Réseaux d’Aides Spécialisées Aux Elèves en Difficultés) en 1990. Ce dispositif permet à des élèves qui rencontrent des difficultés qui ne peuvent être résolues ni par des aides pédagogiques prodiguées en classe, ni dans le cadre des aides individualisées récemment mises en place, de bénéficier d’aides spécialisées, adaptées et différenciées, dispensées par des enseignants spécialisés formés à la remédiation de la difficulté scolaire.

Or, pour la rentrée 2012, déjà plus de 1.200 suppressions de postes d’aides spécialisées (maîtres E et G) sont confirmées dans 50 départements français et 3.000 sont attendues sur l’ensemble du territoire. Ces mesures draconiennes dénoncent une volonté forte du gouvernement de démanteler voire, à terme, de supprimer tous les RASED. Au mieux, il ne restera qu’un RASED complet (1 maître E, 1 maître G et un psychologue scolaire) par circonscription, ce qui rendra les interventions en présence des élèves quasiment impossibles.

Sur 15 028 postes de RASED exerçant dans les écoles de France en 2007, il n’en reste aujourd’hui plus que 12 584.

Ces suppressions de personnels conduiront inévitablement à la dégradation du traitement de la difficulté scolaire à l’école. Ce sont plus de 250 000 élèves par an, pour lesquels la seule réponse pédagogique en classe ne suffit pas, qui ne bénéficieront plus d’aides spécialisées. Avec eux, ce sont des familles qui ne seront plus accompagnées, ce sont des enseignants désarmés qui seront délaissés.

Alors que la société française est particulièrement malmenée par les bouleversements économiques et sociaux, il est plus que jamais nécessaire que les professionnels de l’aide spécialisée, formés aux démarches de prévention, au travail partenarial, à l’analyse de la difficulté et à la remédiation individualisée, puissent, sur l’ensemble du territoire national, continuer d’accompagner ces enfants sur le chemin de l’école. Aujourd’hui, ce dispositif a fait ses preuves et il est apprécié des enseignants, des partenaires et des familles.

Nous considérons que le recours à du simple soutien, hors temps scolaire, ainsi que le démantèlement des RASED au mépris des aides spécialisées, sont des actions qui ne sont pas en mesure de répondre efficacement aux difficultés scolaires des élèves les plus fragiles.

Au nom du maintien d’un service public capable d’aider tous les élèves en difficultés et de donner à tous les élèves les mêmes chances de réussite, nous exigeons l’abandon de la suppression des postes d’enseignants spécialisés E et G et apportons notre soutien inconditionnel au RASED de la circonscription d’Étampes pour le travail qu’il accomplit au service des enfants et des parents de notre ville.

4 voix POUR et 28 CONTRE, le Conseil municipal rejette la motion. La majorité UMP a voté CONTRE

Un commentaire sur “Motion présentée au Conseil municipal du 7 mars 2012

  1. « Trop politique » selon Mme Girardeau qui appelle ses collègues à ne pas voter cette motion, après avoir fait l’éloge du travail des RASED. Bien évidemment que c’est politique! Toute décision du Conseil municipal est politique. La majorité municipale présentant le Débat des Orientations Budgétaires a bien su rappeler de désengagement de l’État sur certains dossiers (évitant bien sur, de dire qu’il ne s’agit que de l’application de la politique gouvernementale), a su taper sur le Conseil Général et la Région qui ne maintiendraient pas leurs engagements… Mais quand il s’agit de désavouer la politique du gouvernement actuel qui désintègre les RASED, ils votent CONTRE. Dois-je comprendre que le soutien à cette politique gouvernementale est plus important que l’avenir des élèves en difficulté ? AFFLIGEANT, mais pour une fois, cela a le mérite d’être clair !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aide

WordPress theme: Kippis 1.15
Notre Newsletter pour suivre l'actualité municipale
Je Valide