La droite en roue libre…

C’est confirmé, Etampes a bien les deux pieds dans la… France de Nicolas. Cette France qui réduit les budgets de nos services publics, qui transfère ses missions aux régions et collectivités locales, sans pour autant faire suivre les financements. Pour nous, les années passent avec la même constance et les mêmes absences d’un maire qui n’assume pas sa politique, laissant le soin aux adjoints d’expliquer une gestion idéologique de la ville que nous réfutons.

Comment prévoir les dépenses futures sans communication préalable de l’estimation des dépenses réaliséesl’année passée ? Car, si la majorité municipale a déjà connaissance de ces chiffres, elle se garde bien de les dévoiler et peut ainsi se permettre des effets d’annonces.Pour les élus d’Etampes Solidaire, Rassemblement de la gauche, des écologistes et républicains, le « 0% d’augmentation des taux communaux » n’empêchera pas, cette année encore, la hausse des impôts communaux supportée par les étampois.  

La majorité municipale présente un budget d’investissement minimaliste et un budget de fonctionnement d’austérité. Ce budget 2012 sera une fois de plus tourné vers le sécuritaire et non le social.

Pas d’augmentation de la subvention allouée au CCAS, mais l’abandon d’un programme de construction de logements sociaux de plus de 2 millions d’euros, jugé trop cher, et l’annonce de 800 000 € investis pour « la sécurité » dont 450 000 € pour la vidéo surveillance dans un contexte économique où la population fait de plus en plus appel au service public et aux aides proposées par les services sociaux pour s’en sortir… 

380 000 € pour les écoles et leurs élèves, en regard des 450 000 € pour l’installation de nouvelles caméras dont l’inefficacité est implicitement reconnue par la mise en place de « référents de quartiers ». Dispositif rejeté par une majorité de villes en France. Nous pensons au contraire que la vigilance passe par la solidarité et la convivialité plutôt que par la mise en place d’une police parallèle. Dans nos vies qui s’accélèrent (métro, boulot, dodo) bien connaître ses voisins est aujourd’hui un avantage non négligeable et inestimable !

Les élèves d’aujourd’hui sont les citoyens de demain. Par ces choix budgétaires, la majorité municipale accentue encore la politique gouvernementale qui met à mal l’école publique. Les lignes comptables d’un budget ne trompent personne : elles reflètent la réalité de terrain que vont vivre les étampois en 2012.

En matière de recettes, la majorité «valorise» à sa façon, le patrimoine municipal en bradant un terrain de 1969 m2 à 60 €/m2. La seule information restituée par le journal municipal est la décision du Conseil municipal concernant cette vente. Mais qui en a été averti au préalable et comment ? Comment les citoyens sont-ils avisés de ces possibilités d’acquisitions ?  Dans ce type d’opération, nous réclamons aussi de la transparence et espérons que cette vente ne sera pas une énième opération de spéculation immobilière sur Etampes.

A en croire la gestion du budget municipal, le travail est fini. Vu l’état des rues adjacentes aux artères principales de notre ville, nous restons perplexes devant les orientations 2012…Vivons-nous dans la même ville ? Où est donc dans ce budget, la politique volontariste qui contribuerait à résoudre les situations de handicap dans notre ville ? Où est la politique d’insertion pérenne quand le CCAS lance des appels d’offre sur une année seulement pour la réinsertion des sans emplois ?

A côté des coupes budgétaires qui privent les Étampois-es de l’essentiel, la majorité municipale de droite, détourne l’attention en rêvant à un tout nouveau label national !

L’exigence de transparence, de renouvellement des pratiques et le maintien de nos institutions passent par la prise en compte de l’humain dans nos actions quotidiennes.

L’écoute et la participation de nos jeunes à ce renouveau démocratique sont primordiales pour donner une impulsion positive à notre ville ! C’est le moment de prendre parti pour l’écologie, la solidarité, et la démocratie irréprochable. Rejoignez nous dans l’association Etampes solidaire !

Un commentaire sur “La droite en roue libre…

  1. Pas de budget pour l’épicerie sociale, toujours plus d’argent pour la vidéosurveillance et toujours moins pour les écoles.
    Tout un programme…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aide

WordPress theme: Kippis 1.15
Notre Newsletter pour suivre l'actualité municipale
Je Valide