Tribune de mai 2012

 

Culture, information, mon œil !

Spectacle de Guy BEDOS ? Murray HEAD en concert à Etampes ? Cinq photographies dont celle du musicien en concert, et un titre racoleur « un mois d’avril superstar »; la dernière page d’Etampes info du 13 avril laisse à penser que chacun d’entre eux, musicien, auteur, acteur et humoriste sera en représentation à Etampes.

En réalité, rien de tout ça et à bien lire on comprend qu’il s’agit d’une opération commerciale du Centre LECLERC pour vendre des livres ! La confusion est complète lorsque le journal cite « l’espace culturel » du Centre E. Leclerc, nom donné au rayon spécialisé de l’hypermarché. La seule culture présente, c’est celle du « fric ».

Publicité cachée ou publicité payante ? La question est posée. A défaut de contrat publicitaire, il pourrait bien s’agir « d’un petit service rendu ».

Ce serait alors un détournement de l’objet du journal municipal. Les élus d’Etampes solidaire, Rassemblement de la gauche, des écologistes et républicains poseront officiellement la question au maire.

Cet article qui pourrait bien être une publicité « masquée » offre à nouveau l’occasion de poser deux questions : celle du rôle et du contenu du journal municipal et celle de la politique culturelle de notre ville.

Le journal municipal doit informer la population et non pas être l’instrument de propagande du maire et de sa majorité. Il doit susciter la réflexion sur les projets et l’avenir de la ville. Donner des informations pratiques plutôt que l’horoscope et permettre l’expression des différents groupes politiques qui siègent au Conseil municipal. A ce titre, l’opposition doit pouvoir s’y exprimer lors de chaque publication comme en a décidé la justice et non une fois par mois comme le soutient ici le maire UMP.

Depuis 1995 (!), il manque une véritable politique culturelle et associative pour notre ville et ce ne sont pas les inaugurations d’expositions et les rubans coupés qui font une politique… Se défausser sur l’intercommunalité n’annule pas la médiocrité. 

Depuis 2008, nous soutenons l’idée de la construction d’une salle de spectacle polyvalente adaptée aux besoins artistiques et aux associations culturelles ainsi que la construction d’une médiathèque et d’une ludothèque. Il est plus que nécessaire de procéder également à la création d’un pôle culturel entre l’Hôtel de Ville et l’Hôtel Anne de Pisseleu et de développer aussi la mise à disposition de locaux dans les quartiers pour les associations plutôt que de brader le patrimoine immobilier communal.

Une ville se doit de renforcer l’éducation populaire et non de soutenir le développement des hypermarchés capitalistes qui, par ailleurs, détruisent le tissu commercial traditionnel.

Cette majorité de droite compromet l’avenir de notre ville et l’intérêt général.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aide

WordPress theme: Kippis 1.15
Notre Newsletter pour suivre l'actualité municipale
Je Valide