Tribune de mai 2013

Écologie : Ils nous mènent en bateau !

En utilisant ses trois mandats successifs, la majorité municipale n’aura développé qu’une vision capitaliste de l’écologie, permettant aux assoiffés d’argent et d’affaires juteuses de s’enrichir sur notre bien commun : l’écosystème. Cela touche tous les domaines de la vie communale, tels l’eau, les transports, l’aménagement de notre territoire…

Le soutien par la majorité aux projets comme le digesteur de l’entreprise BIONERVAL (procédé de production d’électricité par méthanisation) ou le refus idéologique des éoliennes sont à eux seuls les exemples de ce qui nous sépare de cette droite locale ! Nous sommes clairement opposés au développement anarchique de l’éolienne industrielle mais absolument pas à une maîtrise publique d’un parc éolien comme l’a fait la ville de Montdidier en collaboration avec la population. Nous laissons à la droite le principe de délégation au privé de politique écologique cupide !

L’eau, ce bien vital pour tous, la majorité municipale a fait le choix d’en confier la distribution, la gestion, l’assainissement et la protection à un exploitant privé plutôt que d’en assurer le service par une régie publique. Ceci en contradiction totale avec une maîtrise et une protection de ce bien au centre de toute notion écologique.

Le transport dans notre ville est l’un des échecs de la majorité qui n’arrive pas à obtenir du STIF la mise à disposition de bus adaptés à la morphologie de notre ville. Qui ne s’est pas retrouvé en face de ces bus dans les petites rues d’Étampes ? Dangereux pour les Étampois et conditions de travail quotidiennes rudes pour les chauffeurs de cette société de transport ! Écologiquement, la fluidité des transports s’en retrouve ralentie sans diminuer la fréquentation automobile du centre-ville !

Nous, élus de la liste de Rassemble ment de la gauche des écologistes et des républicains, préférons l’Humain à l’avidité des actionnaires. Nous avons impulsé, face à cette majorité réactionnaire, la création d’une épicerie sociale pour venir en aide aux plus démunis. Ce dispositif permettrait de subvenir aux besoins vitaux des familles en difficulté tout en favorisant l’approvisionnement local et écologique des produits proposés.

L’écologie est présente partout : dans l’énergie, les transports, développement de structures sociales… Chaque décision prise par la collectivité a des impacts sur notre cadre de vie. Pour illustrer notre propos : utiliser des pesticides massivement fait que nous devons payer quelques années plus tard pour dépolluer l’eau que nous consommons… C’est illogique, mais c’est la droite !

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aide

WordPress theme: Kippis 1.15
Notre Newsletter pour suivre l'actualité municipale
Je Valide