Tribune Etampes info du 19 mai 2017: CAESE : L’arnaque de la prime au mérite.

 
La prime au mérite vient d’une idéologie libérale qui permet de rendre variable une partie du salaire annuel des agents des services publics. Objectif affiché : augmenter la productivité. Ce principe de rémunération nie l’efficacité d’un collectif et renvoie le résultat obtenu sur le mérite de quelques individualités. Depuis les deux derniers quinquennats de blocage des salaires dans la fonction publique, ils  instaurent donc une prime « carotte ». Fillon avait stigmatisé les fonctionnaires dans son programme présidentiel en voulant en supprimer 500 000. Localement, c’est le président de l’agglomération qui en rajoute en jugeant que seulement 6 % des agents de l’agglomération sont méritants. Résultat : 11 agents sur 196 touchent cette fameuse prime au mérite. Face à ce mépris, nous apportons tout notre soutien aux agents.
WordPress theme: Kippis 1.15
Notre Newsletter pour suivre l'actualité municipale
Je Valide